Apprendre à gérer ses émotions

emoji-2762568

Apprendre à gérer ses émotions

unnamed

C’est une demande forte aujourd’hui que celle d’apprendre à gérer ses émotions. Mais qu’entend-on par gérer ses émotions ?

Une émotion comme son nom l’indique, bouge, passe (Le mot émotion vient du latin motio = mouvement, e = qui vient de, et cette étymologie indique très exactement le sens de ce mot. L’émotion est en effet un mouvement provoqué par une excitation extérieure.). Elle ne reste pas. Si elle reste, c’est peut-être que je l’ai retenu.

 

          1. Pourquoi retenir une émotion ?

Parce que cette émotion m’est utile pour un temps peut-être. Je pense à cette colère que je ne veux pas laisser partir envers ma femme, ou cette tristesse car elle m’est un lien avec mes défunts ou…

Parfois certaines émotions semblent me submerger. Comme si j’en perdais le contrôle. Alors, ce sont elles qui semblent me contrôler.

Avant de poser la question de la gestion de mes émotions, n’est-il pas important de reconnaître que j’en ai et que c’est une bonne chose que d’être mû par des émotions?

Attention de ne pas trop vite « pathologiser » nos émotions. Comme si c’était problématique de ressentir de l’anxiété, ou de la tristesse ou…

La gestion de l’émotion commence par l’accueil de cette émotion.

Notons qu’il s’agit le plus souvent d’apprendre à gérer telle ou telle émotion et non l’ensemble de nos émotions. Pour certains personnes, c’est la gestion de la tristesse qui semblera plus difficile, pour d’autres  la gestion de la colère, pour d’autres encore la gestion de la peur.

 

          2. Quelle stratégie est-ce que j’emploie pour « gérer mes émotions » ?

Vais-je essayer de les éviter ? De les limiter ? De les cacher ? Regardez la stratégie que vous employez. Et si cela ne marche pas interrogez-vous pour utiliser une autre stratégie. Par exemple, vous remarquez que, plus vous essayez de chasser la colère, plus elle revient en force.

Si c’est le cas, changez de stratégie ! Faites n’importe quoi d’autre du moment que vous arrêtez ce qui ne marche pas.

Autre exemple:  Accueillez ces émotions pour ce qu’elles sont. Des émotions du moment qui sont appelées à passer naturellement. Ne les jugez pas. Ne vous jugez pas. Vivez ce que vous avez à vivre de ces émotions. Si c’est la tristesse, en pleurant. Quand c’est la joie, en riant etc….Comme si vous entriez simplement dans l’expérience de l’émotion. Une fois entendue, une fois vécue, la laisser suivre son chemin librement. Elle est juste passée vous dire bonjour pour vous permettre de vivre et de ressentir ce moment particulier.

Et si cela ne marche pas. Arrêtez et faites tout autre chose ! Peut-être qu’au lieu de regarder cette émotion comme un problème, écoutez-la comme un signal. Il ne s’agira plus alors de faire taire le signal mais de trouver le moyen le plus approprié d’y répondre. Comment ?

          3. L’aide d’un thérapeute.

C’est là qu’un thérapeute peut vous aider à gérer autrement cette émotion. Comment ? Parfois il vous proposera une nouvelle stratégie en tenant compte aussi de ces situations au cours desquelles vous gérez mieux cette émotion contrairement à d’autres contextes.

D’autres fois, comme en hypnose, il pourra vous aider à baisser l’intensité de cette émotion. Ou avec la pnl, il vous permettra de traverser cette émotion pour voir ce qu’il y a de l’autre côté afin de ne plus en avoir peur.

Et il y a encore bien d’autres techniques et d’autres chemins pour apprendre à gérer ou digérer ces émotions si précieuses pour autant.

 


A voir également :

Prendre RDV